"Tant que l’ame, le corps et l’esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter." 
 
Dr Edward Bach
       
Le Modelage corporel


Dans une civilisation et une culture ou l'art du toucher a été longtemps délaissé, le massage tend à retrouver toute sa place.


Un peu d'étymologie....

Le mot massage tire ses origines du grec "massein", de l'hébreu "mashesch" et de l'arabe "mass" signifiant "presser légèrement, palper, pétrir". Ce n'est qu'au XIXème siècle que le terme de massage fera son apparition dans le dictionnaire français.

... et d'histoire

La pratique du massage est ancestrale et les premières traces remontent à 3000 ans avant J-C. Ses pouvoirs relaxants, stimulants et thérapeutiques étaient reconnus dès l'antiquité en Chine, en Indes et en Egypte où le massage était un complément nécessaire au bain. En occident, il fut largement pratiqué par les grecs et les romains avant de tomber aux oubliettes pendant tout le Moyen-Age dominé par la tradition judéo-chrétienne. C'est le médecin français, Ambroise Paré, qui réintroduira le massage vers le XVIème siècle. A la fin de la renaissance, des médecins vont au-delà des préjugés et réinstaurent la pratique du massage et de la gymnastique. Puis au XVIII et XIX siècle, on prend conscience que la peau n'est pas seulement une enveloppe mais un organe vivant dont il faut prendre soin. C'est le suédois, Per Henrik Ling, qui en combinant ses connaissances en physiologie et en gymnastique avec des techniques chinoises, égyptiennes, grecques et romaines, mit au point ce que l'on appelle aujourd'hui le massage suédois. C'est ainsi que le massage retrouva ses lettres de noblesse en Occident.


Accueil










 Me contacter